Communiqué du syndicat départemental CGT PTT des Côtes d'Armor

La violente tempête qui a traversé notre département le 26 décembre a provoqué d'énormes dégâts dans les réseaux électriques et téléphoniques.

Dans cette dramatique situation, les services publics font une fois de plus, la preuve de leur efficacité et les agents de leur courage et de leur dévouement.

A France Telecom, le plan de crise RADIAL a été déclenché le 27 Décembre et depuis le personnel fait le maximum pour rétablir au plus vite les abonnés y compris  le jour de l'an, le dimanche 2 Janvier et les week-end.

La Direction de France Telecom a du :

t  - rappeler des agents en congé
t - réaffecter du personnel redéployé au commercial vers les services techniques.
t  - faire appel sur la base du volontariat à des personnels en congé de fin de carrière et des retraités du service actif.

Certes l'importance et la violence des intempéries ont créé une situation inédite, mais l'intervention des agents serait aujourd'hui plus efficace si bon nombre des propositions faites par les agents et revendiquées par la CGT avaient été prise en compte et en particulier celle de l'emploi dans les services techniques.

La situation actuelle met en évidence la nocivité des choix de la SA France Telecom:

t- non remplacement des départs entrainant un manque criant d'effectifs et une perte des compétences particulièrement dans le technique.
t-réorganisations aboutissant à la centralisation des lieux de décision  et à l'éloignement géographique des équipes d'intervention, à la casse des services. C'est ainsi que France Telecom a du en catastrophe remettre en place provisoirement le 10-13 de Guingamp qu'elle venait de supprimer !!!

Les logiques de privatisation, de restructurations/concentrations incessantes, du "tout commercial" fondées exclusivement sur la rentabilité immédiate et tournant le dos au service public doivent être abandonnées.

Une nouvelle fois la preuve est faite du rôle et de la nécessité des services techniques aux cotés des services commerciaux. Cela ne rend que plus intolérable la suppression du régime indemnitaire lié aux contraintes particulières de ces services. Pour la CGT ce dossier doit être réouvert sans attendre

Aujourd'hui la Direction de félicite à juste titre du dévouement, du professionnalisme et de l'élan de solidarité du personnel.

Cela doit se traduire rapidement dans les  actes  par  : t - la création d'emplois,  t -  l'amélioration des conditions de vie et de travail notamment avec la RTT, t  - la revalorisation des rémunérations, t  - la reconnaissance des qualifications , t  - le développement  de  la formation, 
t -  l'attribution d'une prime de 2000 F à chaque agent pour le passage à l'an 2000.