Depuis le Jeudi 30 Novembre 1995, les agents de la production et de la maintenance de Guingamp et Lannion, des AVP et d'autres services sont dans l'action CONTRE LE PLAN JUPPE, CONTRE LA PRIVATISATION et EO2, POUR LA SATISFACTION DES REVENDICATIONS LOCALES ( emplois, reprise des investissements, moyens en nacelles et véhicules, sécurité...).

  Au CPE Guingamp  80% des agents ont également cessé le travail. La grève s'étend à la Poste (
100 centres de tri désormais dans l'action) et à France Télécom ( 50 CCL touchés vendredi ).
  Les fédérations CGT-SUD-FO-CFDT des PTT appellent à la grève générale reconductible.

Ce n'est pas l'annonce de FILLON à Washington prévoyant de mettre sur le marché de 20 à 49% du capital de France Telecom dès 1996 qui va contribuer à réduire la tension sociale actuelle.

La Direction du Centre et la DR , malgré des grèves suivies à 100% en octobre et novembre 1995, n'ont jamais voulu négocier véritablement sur les revendications exprimées dans les préavis.
Elles portent donc la responsabilité de l'exaspération qui se manifeste depuis quelques jours sous diverses formes.

  Les agents en ont assez de ne pas être entendus et écoutés. Ils en ont assez des discours rassurants qui tentent de