AG00023_.gif (6280 octets)retour sommaire

Guingamp: Manifestation avec les véhicules contre la fermeture du garage PTT le 26/02/99

DERNIERES NOUVELLES.....DERNIERES NOUVELLES
L'agence de St Brieuc
occupée le 12 Février 1999
jusqu'à 22h
Lundi 15 Février CNET Lannion
le directeur régional
accueilli par une manifestation des services techniques, du CTS de Pleumeur Bodou et des agents
du CNET
LeVendredi 12 Février, les agents des services techniques de St Brieuc et Ploufragan manifestaient contre la remise en cause des forfaits indemnitaires en défilant en opération escargot devant l'agence Charner.
 
Le directeur de l'agence a voulu relever le numéro des véhicules pour appliquer la retenue du 1/30ème.
 
Les agents sont entrés dans l'agence pour lui demander de cesser immédiatement ces provocations et ont occupé le hall sans empêcher le service au public.
 
Le directeur a alors pris la décision de fermer l'accueil public et d'y enfermer la trentaine d'agents présents dont le secrétaire départemental CGT.
 
Les agents des différents services informés de cette "séquestration" de leurs collègues sont venus grossir les rangs des "sequestrés" et ce sont bientôt 70 agents qui se sont retrouvés dans l'accueil public.
 
Toute la journée les agents vont "négocier" avec la AG00013_.gif (7874 octets)direction régionale et la direction de l'agence.
 
Une délégation sera reçue à la Préfecture par le chef de cabinet qui avoue être de plus en plus choqué par la politique de France Telecom en évoquant notamment la fermeture brutale du CTS de Pleumeur Bodou, mais également le dossier des 35h et celui de la restauration PTT.
 
Le préfet interpelle le directeur régional mais celui ci s'entête et l'occupation se poursuit après la fermeture des services.
Vers 22h un accord intervient qui réduit sensiblement l'impact de la retenue du 1/30 ème.Les agents rentrent les véhicules.

AG00081_.gif (10442 octets)

La presse et la télévision régionale font écho de cette journée agitée, une de plus sur le département depuis le début du mois de Janvier.

 

RETOUR SOMMAIRE

AG00076_.gif (4412 octets)Le directeur régional de France Telecom DR de Rennes devait tenir le 26 Janvier une réunion de la commission emploi Trégor mise en place suite aux suppressions d'emplois décidées au CNET et au SNE de Lannion.
 
La réunion avait été reportée au 15 Février à cause de la puissante grève du 26/01 sur le département ( 65% de grèvistes).
 
Entre temps la direction de France Telecom a annoncé la fermeture du centre de Pleumeur Bodou ( près de 100 emplois ) sans prendre la peine d'avertir le préfet et les élus locaux.
 
L'émoi est grand dans le Trégor de Lannion jusqu'à Guingamp. Le conseil municipal de Pleumeur Bodou suite à l'intervention des agents s'est déplacé au conseil municipal de Lannion et tous ensemble les élus se sont rendus à la sous préfecture tard le soir. Le sous préfet a apporté son soutien et dénoncé la politique de FT. Les agents n'ont pas manqué de mettre en cause la responsabilité du gouvernement qui connaissait certainement le contenu du dossier.
 
Vers 9h30, les agents du CNET en débrayage, rejoints par les agents des services techniques du secteur de Guingamp-Lannion-Paimpol-Rostrenen avec leurs véhicules bleus et par une forte délégation du CTS de Pleumeur Bodou et de l'IRET SNE Lannion ont tenu une Assemblée Générale commune, une première dans l'histoire locale pour des services dépendants de direction différentes.
 
A l'issue de cette assemblée une délégation de masse s'est rendue à la réunion pour déposer des motions.
AG00035_.gif (5247 octets)
Alors que les délégués allaient rendre compte au personnel de l'entrevue avant la disloquation de l'AG celui ci leur signalait des cadres de l'agence descendus de St Brieuc notaient les numéros des véhicules à l'entrée du CNET. Après avoir appris qu'il tenaient leurs ordres du directeur régional, l'ensemble des agents décidaient de remonter interrompre la réunion et d'interpeller le Directeur Régional.

Devant la détermination des agents et de l'ensemble des organisations syndicales CGT-CFDT-SUD-FO-CFTC-CGC le directeur régional après une suspension de séance acceptait de lever les sanctions et demandait aux agents de faire le travail prévu pour la journée.

La presse et la télévision régionale s'étaient déplacées sur les lieux symboles des télécoms en Bretagne.

Les agents forts de l'unité qui se crée dans la lutte sont bien décidées à continuer à agir sur tous les fronts celui de l'emploi bien sur mais également celui des indemnités, de la restauration, du pouvoir d'achat , de la réduction du temps de travail créatrice d'emplois.......