Dernièrement, un cadre demandait à l'un de nos représentants : 
" qu'est ce qu'il faudrait dans l'accord RTT pour que la CGT le signe ?

RETOUR ACCUEIL

La vocation première d'un syndicat ce n'est pas de signer des accords mais bien de défendre les revendications des salariés.
Ce n'est que si les revendications exprimées sont rééellement prises en compte et véritablement négociées, s'il y a véritablement un progrès social pour les salariés que la question de la signature d'un accord se pose.

Alors quelles pourraient être les bases d'un accord ?


- 10% de création d'emplois pour couvrir une diminution de 10 % du temps de travail

- moins 4 heures pour tous : des horaires différents existaient déjà pour prendre en compte des contraintes spécifiques ( HAC, 12, 712 etc...). Tout le monde doit donc bénéficier de la même RTT ( de 39h à 35h soit 1547h/an , de 36h à 32h soit 1414 ou de 35h à 31h soit 1370,2 h/an ...)
-maintien de l'heure de tolérance hebdomadaire (hors RTT: usage dans l'entreprise)

- maintien des 4RE et des 2 Bonis
(hors RTT)
soit une base de référence de 221 jours/an = 44,2 semaines = 1547h.

- maintien de l'horaire variable, de la "pointeuse" et des avantages qui lui sont liés

- semaine du lundi au vendredi avec une plage d'ouverture "normale" de 8h à 17h30.

- non banalisation du samedi par une compensation double  (1,5 aujourd'hui, rendu simple ou inclu dans un cycle dans les projets FT).

- HAC, modulation...uniquement sur volontariat.

- limitation et paiement des heures supplémentaires
à 125 et 150 %, tout travail en dehors de la plage horaire = Heure sup.
- non banalisation du travail en HNO. Travail de nuit strictement limité et compensé