Intervention de Guy Jourden pour le groupe CGT Sur L'Agence Régionale de Développement
Monsieur le Président du Conseil Régional,
Les prérogatives des Régions dans le domaine économique ont été renforcées par les lois « Démocratie et Libertés » et « Libertés et Collectivités Locales »
La Région Bretagne a désormais la possibilité de coordonner les différents acteurs, d'élaborer et de définir un schéma régional de développement économique.
Vous confirmez que la Région Bretagne veut jouer pleinement son rôle de pilotage stratégique de l'action publique en faveur du développement économique régional et de l'emploi.
Vous chiffrez la participation de la région aux multiples structures et outils de développement économique avec des crédits de 9 millions d'euros et un nombre d'équivalents temps pleins de 70 emplois.
Vous rappelez les principes qui doivent guider son action : recherche d'un développement durable, conciliant l'objectif de l'efficacité économique et du progrès social et humain, tout en préservant les chances de développement des générations à venir.
Place à la personne, l'emploi, la qualité du travail, à la préservation de l'environnement, à l'aménagement équilibré des territoires.
Nous donnons acte à ces ambitions, mais la réalité à laquelle sont confrontés tous les jours les salariés dans les entreprises est tout autre.
C'est celle des bas salaires, des conditions de travail déplorables entraînant des licenciements pour inaptitude physique, des licenciements pour cause de restructurations des filières ou de délocalisations.
C'est celle de la fermeture des services publics d'état et de la fracture numérique dans les zones rurales et plus particulièrement en centre Bretagne
Aujourd'hui ce sont bien la compétitivité, les lois du marché qui priment sur tout le reste. Alors le développement durable pour qui et où ?
Il n'y aura pas de développement économique en Bretagne sans l'apport des centaines de milliers de travailleurs de la Région.
>   Or quelle est la place accordée aux salariés et à leurs représentants sur la problématique du développement économique, de l'emploi, des qualifications et de la formation professionnelle ?
>   Comment sont prises en compte les propositions des organisations syndicales en matière de développement économique et de statut du travailleur salarié ? .
>    Région stratège, stratégie de filières, anticipation des mutations, il s'agit encore de bonnes intentions. Soit ! Dans ce cas pourquoi ne pas essayer de mettre en place dans la filière de l' Agroalimentaire en Bretagne un statut du travailleur salarié de l'Agro permettant la continuité du contrat de travail et un développement de la formation professionnelle ?
Vous attendez du schéma régional de développement économique un diagnostic partagé, terme un peu galvaudé depuis la réforme Douste-Blazy sur la sécurité sociale.
Le CESR a par contre organisé et organise en ce moment plusieurs études dans le domaine de l'économie et de l'emploi. Nous espérons que vous partagerez ses préconisations en la matière.
Revenons à l'Agence Régionale de Développement (Economique)
Si les organisations syndicales de salariés représentatives y sont reconnues en tant que membres associés, cela est beaucoup moins évident au niveau du Conseil d'Administration et elles ne sont pas présentes au bureau.
(CESR s_351ance du 20juin2005-Guy)-1.jpg
Le groupe CGT au CESR rappelle sa proposition de création d'une Commission Régionale pour consultation, avis, attribution, contrôle, bilan, évaluation de l'utilisation des fonds publics au regard des points prioritaires évoqués dans la communication du Président du Conseil Régional à savoir : l'emploi, les conditions et la qualité du travail, le développement durable.
Nous souhaitons que cette question fasse partie des travaux de mise en place de l'Agence Régionale de Développement.
« Volonté de s'inscrire dans une politique de l'emploi tant quantitative que qualitative, choix d'une approche par filières et pôles territoriaux, innovation sociale, inscription forte dans une dimension de développement durable, logique de projet se substituant à une logique de moyens ou d'outils. »
Ces orientations Régionales en matière économiques définies lors du budget 2005 devraient être mises en œuvre par l'intermédiaire de l'Agence Régionale de Développement.
La CGT entend y faire entendre la voix des salariés et ses propositions en matière économique mais également en innovation sociale telle que la sécurité sociale professionnelle.